Chacun d'entre nous a rêvé

Chacun d’entre nous a rêvé de réaliser une action, qu’elle soit grandiose ou presque insignifiante, mais qui ait un sens et exprime quelque chose d’important, qui serait comme un souffle intense qui donne soudain le sentiment illusoire mais profond d’être libre et d’exister pleinement. L’insatisfaction permanente nichée au cœur de l’homme est le moteur essentiel de l’action et de la création. Nous nous adonnons presque tous, parfois sans le savoir, à la fuite dans l’activité ou au divertissement au sens pascalien, pour répondre à la lourdeur de l’existence.

 

Le fait d’exister est une lourde tâche et l’art d’être, pourrait-on dire, est sans doute un art que certains artistes abordent avec sérieux et d’autres avec humour et légèreté. Certains cherchent à nier le réel, ou à l’embellir, d’autres à le modifier au gré de leurs désirs, ou mieux, le transfigurer. La recherche d’éventualités s’impose pour agir sur le monde de manière utopique ou réelle. Œuvrer c’est construire et se construire, exprimer sa manière d’être au monde. C’est se projeter dans un ailleurs imaginaire, celui des potentialités futures et d’une mise en actes des possibles.